L’alerte n’avait pas été donnée

jeu, 13. juin. 2019

Le réviseur et l’experte en matière de prévoyance ont été condamnés dans la débâcle du fonds de prévoyance ACSMS.

Le verdict, dans le premier volet de la débâcle du Fonds de prévoyance ACSMS (Association des communes de la Sarine pour les services médicosociaux), est tombé mardi. Le Tribunal cantonal a estimé que le réviseur et l’experte en matière de prévoyance auraient dû faire preuve de davantage de vigilance. Les quatre membres de la commission de placement, dont l’ancien député et chef du groupe PDC Albert Lambelet, ont été totalement blanchis.

Ce fonds de prévoyance, qui comptait plus de 600 assurés, a été dissous début 2015, alors que son taux de couverture ne s’élevait plus qu’à 9,83%. La faute à des placements douteux qui ont entraîné des pertes de plus de 56 millions de francs.…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

«J’ai dû dire “non” et ce n’est pas facile»

Nommé lieutenant de préfet il y a deux ans, Vincent Bosson a vécu la pandémie à la tête du château de Bulle, en l’absence de Patrice Borcard.

Le Riazois raconte comment il a répondu à de nouvelles questions chaque jour et comment il a fait respecter l’ordre public durant cette crise.

De retour à la normale depuis une semaine, la préfecture s’attelle à relancer certains dossiers en vue des votations de septemb...