Canicule et politique

A propos de l’assemblée des délégués de l’UDC suisse.

Le temps n’est pas seulement à une canicule éprouvante, il connaît ses rendez-vous politiques préélectoraux: des réunions guère plus supportables que les températures. Quant à leur contenu, la plus étouffante aura été, bien sûr, l’assemblée des délégués de l’UDC à Morges, le 29 juin.
Tout y est passé, l’outrance verbale, l’injure, les grossièretés, les formules creuses qui sentent le rance, les contradictions, les énormités primaires s’agissant du réchauffement climatique qui ne serait qu’un buzz. Et encore, la revendication du parti d’être le défenseur authentique de la paysannerie, sans oublier le jugement d’Adrian Amstutz, comparant l’UE aux nazis, à Hitler, etc., en passant par l’intervention de Céline Amaudruz ressassant qu’il faut se débarrasser des «étrangers qui nous pourrissent la vie».
L’immigration en général est ainsi visée. Et là, on note une sérieuse contradiction avec le danger d’un manque de main-d’œuvre, dont a parlé Guy Parmelin, sachant que le problème ne sera résolu qu’en puisant à l’étranger, un réservoir de talents, ceux dont on aura besoin qui n’auront évidemment pas les traits de Guillaume Tell ou du général Guisan.
Il ne manquait peut-être à cet échantillonnage de vulgarités qu’un hommage collectif et nostalgique à la mémoire de l’homme de Néandertal. Quels résultats peut-on attendre d’une telle vulgarité?
A ce propos, souvenons-nous de cette réflexion de Winston Churchill, extraite de son discours, sauf erreur à Zurich en 1946: «On peut tromper une partie du monde tout le temps, tout le monde quelque temps, on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.»
A méditer lorsqu’il s’agira de déposer son bulletin dans l’urne lors des prochaines élections fédérales. Clovis Colliard, Châtel-sur-Monsalvens

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...