Lè Fribordzê vê lè Vôdouâ

En patois
En français


Vouè è dèman demindze, lè Fribordzê chon lè j’invelè di Vôdouâ, a la Grôcha fitha dè Vevey. Chè prèjintèron in tsanthon bin chure, vo chédè pi ke n’in d’a rin dèvan lè Dzodzè, kemin i dyon, po tsantâ è fére dè la bala mujika. Du tin dè tota la fitha, di chochyètâ dè tsan dè vêr-no  chè prèjintèron on bokon parto din la vela.

L’i a dza di thantannè dè j’an ke lè dzin di duvè kotsè ch’intindon fêrmo bin. Lè Fribordzê alâvan levrâ lou fre… è i rèvinyan avui dou vin. Galé l’ètsandzo intrè bon vejin. Lè venyè, iran la propriétâ di kovin fribordzê, achebin a la kura d’Atalin. Ma kan le vin arouvâvè, irè lè prèkô dè Friboua  ke l’agothâvan in premi. Lè Vôdouâ dè lou pâ, ingojalâvan nouthron bon Grevire.

Nouthron patê cherè dè la fitha. To le dumidzoua dechando, di patêjan le van prèjintâ avu di j’èkri, di lèkturè è di pititè j’èchplikachyon chu la fathon dè le dèvejâ, le yêre è  le tsantâ.

Po vouthron pyéji a Vevey: Pachâdè pri! Anne-Marie Yerly

 

Les Fribougeois chez les Vaudois

Aujourd’hui et demain dimanche, les Fribourgeois sont les invités des Vaudois, à la Grande fête de Vevey. Ils vont se présenter en chansons bien sur, vous savez bien qu’il n’y en a point devant les Dzodzets, comme ils disent, pour chanter et faire de belles musiques. Pendant toute la fête, des chœurs de chez nous, se produiront un peu partout dans la ville.

Il y a déjà des centaines d’années que les gens des deux régions s’entendent fort bien. Les Fribourgeois allaient  livrer leur  fromage…et ils revenaient avec du vin. Agréable échange entre bons voisins.  Les vignes étaient la propriété des couvents fribourgeois, ainsi qu’ à la Cure d’Attalens.  Mais, quand le vin arrivait, les notables de Fribourg ne le dédaignaient pas. Les Vaudois de leur côté se gobergeaient de notre bon Gruyère.

Notre patois sera aussi de la fête. Tout l’après-midi du samedi, des patoisants vont le présenter, par des textes, des lectures et de petites explications sur la façon de le parler, le lire et le chanter.

Pour votre plaisir, à Vevey «Passez-près»! Anne-Marie Yerly

 

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...