La Corrida, ses primes envolées et ses athlètes fragilisés

sam, 21. nov. 2020

La 45e Corrida bulloise aurait dû réunir plus de 4000 coureurs ce samedi.

Parmi les perdants de cette annulation, les athlètes élites en manque de visibilité et d’argent gagné en compétition.

Déçu, mais optimiste, le président Jean-Bernard Repond songe déjà à l’édition 2021.

QUENTIN DOUSSE

Légère bise, un pic de chaleur à cinq degrés: aucun doute, ce troisième samedi de novembre est bien celui de la Corrida bulloise, annulée pour les raisons que l’on sait. Evénement populaire par excellence (n.d.l.r.: 4433 classés en 2019, un record), la «classique gruérienne» est un rendez-vous attendu tant par les coureurs lambda que les élites. Dans la Grand-Rue, ces derniers viennent non seulement faire le spectacle, mais également tenter d’empocher un menu «pactole» au bout de l’effort. Ni plus ni…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...