Région cherche nouveau moteur

jeu, 25. fév. 2021

PRÉFECTURE. Son avenir a longtemps alimenté le jeu des pronostics. On l’a d’abord envoyé au Conseil national, avant de l’imaginer récemment candidat au Conseil d’Etat, voire au Conseil des Etats. Mais les planètes ne se sont jamais vraiment alignées et l’envie n’était peut-être tout simplement pas là. Hier, Patrice Borcard en aura surpris plus d’un, en annonçant se retirer de la vie politique, à l’issue de son mandat, et reprendre la direction de l’ECAB. Une page se tourne.

Et c’est peu dire que son successeur aura fort à faire. Au château, le Grandvillardin aura placé la barre très haut. Rarement personnalité politique aura bénéficié d’une cote de popularité aussi grande. Son profil hybride n’y est pas étranger: intellectuel pointu, fin politicien, autant que fils de paysan et amoureux…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses