Il y aura bien un référendum sur le centre sportif de Bossens

| lun, 14. nov. 2016
Source: Arch - M. Rouiller

L'association Notre Romont! est parvenue à ses fins. Ses membres ont réussi à récolter un nombre suffisant de signatures pour soumettre à votation populaire la demande de crédit de 5 millions pour la transformation du centre sportif de Bossens, à Romont. La votation devrait avoir lieu le 12 février prochain si, bien sûr, les signatures sont validées.

Lundi matin, des membres de l'association Notre Romont! ont  déposé à la commune les 359 paraphes recueillis – plus que le minimum requis de 333, soit le 10% du corps électoral romontois. Dans un communiqué, Notre Romont! estime que les signataires «ont témoigné de leur crainte de voir les finances communales exploser suite aux investissements considérables qui devront être réalisés prochainement». Et de citer les projets de district, ainsi que la construction de l'école de la Condémine. «Charger encore plus le bateau serait irresponsable», lance-t-elle.

Joint lundi par téléphone, Dominique Butty, syndic de Romont, regrette de son côté que «tous les arguments de Notre Romont! soient basés sur la peur d'une augmentation du taux d'imposition. Nous devons privilégier un équilibre entre fiscalité et prestations. Or, ce centre sportif profitera aux sociétés et à la jeunesse. C'est dommage d'en arriver là. Mais la population aura le dernier mot.» FP

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Face au monstre coronavirus, le Bellu présente son Plan BB

Forcé par la crise sanitaire à se réinventer, le Belluard Bollwerk a choisi de se redéployer en une version réduite et nomade. Rencontre avec Laurence Wagner, nouvelle directrice du festival fribourgeois.

ÉRIC BULLIARD

ART CONTEMPORAIN. Son premier Belluard Bollwerk, Laurence Wagner le voulait monstrueux. En choisissant ce thème, la nouvelle directrice du festival fribourgeois d’art contemporain ne pouvait évidemment se douter qu’un vrai m...