Pour clore un triptyque de haut vol

jeu, 09. nov. 2017

LIVRES
Damien Murith

LE CRI DU DIABLE
L’Age d’Homme, 120 pages

NOTRE AVIS:

En 2013, le Fribourgeois Damien Murith faisait une entrée fracassante en littérature avec La lune assassinée. Deux ans plus tard, Les mille veuves (2015) confirmaient son talent âpre et singulier. Et voici ce Cri du diable, qui clôt ce qu’il appelle Le cycle des maudits, un triptyque d’une puissance magistrale, sans doute une des révélations les plus marquantes de ces dernières années en Suisse romande.

Le cri du diable se situe à nouveau dans un espacetemps indéfinissable, sur une «terre de malheurs» et «d’oublis». Il est question de Camille, femme meurtrière, poursuivie par deux hommes jusqu’à la ville. Il est question de sang, de jalousie et de poison. Une histoire simple, toujours portée par cette écriture…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Masqués au marché, comme une bulle au centre de Bulle

Jeudi matin au marché de Bulle, une majorité de clients et de marchands portaient un masque de protection. Cerclé de barrières, le centre-ville ressemblait à une enclave. Plusieurs vendeurs fâchés ont préféré quitter le marché. Reportage.

CHRISTOPHE DUTOIT

COVID-19. «Ce matin, ils n’ont pas tous lu La Gruyère!» Sur une terrasse de la place du Marché, on surprend des discussions dignes du Café du Commerce. ...