Pixels et caetera

sam, 04. avr. 2020

PROPRE EN ORDRE. Ainsi va la vie en cette période de pandémie. J’apprends d’une amie qu’elle a dû renoncer à sa femme de ménage, momentanément. Elle veut encore la payer, son mari s’y oppose. Il y a bien d’autres préoccupations aujourd’hui, dit-il. Tout travail mérite salaire, mais quand il n’y a plus de travail… Chacun est contraint d’entretenir son chez soi et la période est idéale pour les nettoyages de printemps, c’est un fait. De ma fenêtre – que je nettoie – je salue mes voisins d’en face qui font leurs vitres. Poutser, ranger, est-ce une manifestation typiquement helvétique de l’angoisse, qui se double maintenant de l’ennui? Il semble que non. Une amie de Brooklyn répond à mon mail. Elle aussi subit le confinement. Rien de ce qu’elle m’écrit n’est différent de ma situation. A part…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...