Etrit Dibrani: «Parfois, je réfléchis trop sur le terrain»

jeu, 29. avr. 2021

A 25 ans, Etrit Dibrani s’est imposé au poste de meneur de jeu à Villars.

Rencontre à l’occasion de la reprise du championnat de Ligue nationale B.

Le Gruérien confie son envie de redonner une pleine ambition au Bulle Basket.

QUENTIN DOUSSE

BASKETBALL. Cent nonante jours ont passé et la tête s’est parfois oubliée. Les muscles, eux, n’ont rien pardonné. Samedi dernier, le retour à la compétition s’est soldé par une défaite (69-74 face à Sion) pour Villars et des douleurs pour son numéro 3. «Je suis fatigué, mentalement surtout. Ce n’est pas simple de se concentrer à nouveau durant tout un match», relève Etrit Dibrani, qui se plie – au propre comme au figuré – volontiers à l’exercice de l’interview. Stigmates d’une reprise délicate.

Avec Luke Perrottet (Gumefens), Antoine Bach (Marsens), Charly…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

L'Union des paysans fribourgeois porte plainte

La campagne autour des deux initiatives agricoles est intense dans le canton. Dans un communiqué, l'Union des paysans fribourgeois annonce avoir porté plainte à la suite d'une vague de vandalisme. Dans la nuit de dimanche à lundi, du matériel de campagne prônant le non a été endommagé.